SOAS Research Online

A Free Database of the Latest Research by SOAS Academics and PhD Students

[skip to content]

Gygi, Fabio (2019) 'ACCEUIL ET ALTÉRITÉ: Mères, Migawari et Matérialité au Japon Contemporain.' L' Homme: revue française d'anthropologie (231-232). pp. 151-172.

[img] Text - Accepted Version
Restricted to Repository staff only

Request a copy

Abstract

Fabio Gygi, Hôtes et otages : entasser des objets chez soi dans le Japon contemporain.— Les études portant sur la culture matérielle se placent souvent dans le cadre théorique de l’appropriation, selon lequel les êtres humains peuvent faire des objets leurs choses, en les investissant d’un sens. Mais que se passe-t-il quand un objet offert ne peut pas vraiment devenir le nôtre ? Cet article s’intéresse aux relations entre objets et humains du point de vue de l’hospitalité, de façon à saisir la tension qui existe entre l’adaptation active et l’exposition passive à la présence des objets dans l’espace domestique. Trois exemples ethnographiques portant sur la cohabitation problématique avec des animaux en peluches, des poupées Ichimatsu et du désordre chez les katazukerarenai onna (« femmes ne sachant pas ranger ») illustrent la nécessité de repenser ces relations en termes d’intendance plutôt que de propriété. Dans le premier exemple, les animaux en peluche deviennent des substituts des élèves d’une professeure de danse japonaise ; dans le deuxième, les poupées Ichimatsu qui survivent à leur propriétaire deviennent des présences dérangeantes dont il n’est possible de se débarrasser qu’au moyen de cérémonies funéraires. Enfin, dans les cas d’« accumulations extrêmes », la sociabilité entre humains est éclipsée par une relation d’« être-avec » des choses. Plutôt que d’interpréter ce phénomène comme « des choses devenant des partenaires sociaux », l’entassement au Japon peut être compris comme l’extinction de la « partie-personne » de l’objet et comme le moyen pour celui-ci de retourner à un état d’être de « chose » pure, sans condition, sans qualification et sans modification. En regardant à travers les lunettes heuristiques de l’hospitalité, nous pouvons alors dire que cette hospitalité est accordée à une autre forme d’altérité : l’autonomie des choses. Un grand nombre de mes interlocuteurs m’ont signalé qu’au fil du temps les choses deviennent de plus en plus « étranges » et « étrangères ».

Item Type: Journal Article
SOAS Departments & Centres: Departments and Subunits > Department of Anthropology & Sociology
ISSN: 04394216
Copyright Statement: © École des hautes études en sciences sociales. This is the version of the article accepted for publication in L' Homme; revue française d'anthropologie published by Ecole Des Hautes Etudes En Sciences Sociales
DOI (Digital Object Identifier): https://doi.org/10.4000/lhomme.35567
Date Deposited: 16 May 2019 11:01
URI: https://eprints.soas.ac.uk/id/eprint/30505
Related URLs: https://journal ... ion.org/lhomme/ (Publisher URL)

Altmetric Data

Statistics

Download activity - last 12 months
Downloads since deposit
7Downloads
36Hits
Accesses by country - last 12 months
Accesses by referrer - last 12 months

Repository staff only

Edit Item Edit Item